Plaine Commune



  1. Non à la mort programmée de Plaine commune

    Sur injonction gouvernementale, les seuls députés socialistes ont voté en juillet (première lecture), la création de la Métropole du Grand Paris pour 2016, qui regroupera Paris et les départements limitrophes : 92, 93, 94. Elle aura en charge l’habitat, l’environnement et l’aménagement. Les intercommunalités existantes (comme Plaine commune) seront supprimées. Notre Vice-Président à l’Ecologie urbaine et Maire de L’Île-Saint-Denis a qualifié ce fait de : « Round Up administratif ». …

    Lire la suite
  2. L’écologie urbaine à Plaine commune

    Partager le monde d’aujourd’hui et préparer le « monde d’après ». Agriculture urbaine, réduction de l’exposition des habitants aux antennes relais, assainissement des sols pollués, maîtrise de l’énergie, protection du climat, qualité de l’air, réduction du bruit, préservation des ressources, déplacements doux, épanouissement éducatif des jeunes, développement solidaire, économie fondée sur les circuits courts, engagement citoyen pour le civisme, encouragement des initiatives citoyennes… Ces préoccupations, partagées au cours du mandat, entre élus, associations, entreprises et plus de 7 000 habitants et usagers du territoire, irriguent désormais toutes les politiques publiques de la communautéd’agglomération : urbanisme, habitat, déplacements, économie… Ce bond en avant permet de digérer le passé productiviste et d’accompagner résolument l’agglomération à affronter les enjeux du XXIe siècle. …

    Lire la suite
  3. Logement social, transports, pour un retour de la TVA à 5,5%

      Huit millions de personnes rencontrent des difficultés pour se loger, 3,5 millions sont mal logées… Il manque 1 million de logements en France. L’impératif de production de logements, en particulier sociaux est criant en Ile-de-France. En 2011, la droite avait relevé le taux de TVA de 5,5% à 7% pour les opérations d’investissement réalisées dans le logement social. Résultat : un surcoût de 225 millions d’euros pour le secteur des habitations à loyer modéré. Ce qui a rendu plus difficile le montage de nouvelles opérations de construction, de rénovation énergétique et plus cher les loyers. Le gouvernement socialiste à peine élu souhaite porter le taux de TVA à 10% en 2014 alors que le logement est une priorité nationale !!! …

    Lire la suite